Pakistan Paul Bhatti, président de la All Pakistan Minorities Alliance APMA (Photo: Jacques Berset)
International
Pakistan Paul Bhatti, président de la All Pakistan Minorities Alliance APMA (Photo: Jacques Berset)

Shahbaz Bhatti avait pris l'Evangile comme mode de vie

01.03.2017 par I.MEDIA

Shahbaz Bhatti, ministre catholique des minorités au Pakistan, assassiné le 2 mars 2011, était de ceux “qui sont prêts à mourir pour l’idéal en lequel ils croient”, écrit le cardinal Pietro Parolin en préface de Shahbaz – La voce della giustizia (Shahbaz – La voix de la justice). Ce livre écrit par Paul Bhatti, frère du défunt ministre, doit paraître en Italie le 2 mars 2017.

L’idéal de vie de Shahbaz Bhatti, écrit le Secrétaire d’Etat du Saint-Siège, repris dans la Stampa le 28 février, “n’était pas une simple idée […] mais ce que les chrétiens ont de plus précieux, c’est-à-dire le Christ lui-même”. En effet, poursuit le haut prélat, l’ancien ministre avait “choisi l’Evangile comme mode de vie”.

Dans sa préface, le cardinal Parolin salue la figure de cet homme, engagé dans le dialogue interreligieux, grâce à sa foi inébranlable. Paul Bhatti témoigne ainsi dans son livre que son frère cherchait toujours ce qui unit et non ce qui divise, avec une attention particulière envers les plus faibles, dont la minorité chrétienne du Pakistan.

Moins de 2% de la population pakistanaise

Le 12 septembre 2010, le pape Benoît XVI avait reçu Shahbaz Bhatti et son épouse en audience à Castel Gandolfo, dans la banlieue de Rome. Quelques jours après l’assassinat du ministre, tué dans une embuscade dans un attentat attribué aux talibans, le pape avait révélé que le ministre lui avait confié sa certitude de mourir assassiné, mais vouloir offrir sa vie comme témoin pour Jésus et pour le dialogue interreligieux.

Cinq ans après l’assassinat de Shahbaz Bhatti, le diocèse d’Islamabad a ouvert une enquête préliminaire en vue de l’ouverture de sa cause en béatification. Par ailleurs, une bible lui ayant appartenu est exposée à Rome dans la basilique San Bartolomeo all’Isola, consacrée depuis l’an 2000 à la mémoire des nouveaux martyrs des XXe et XXIe siècles.

Les chrétiens représentent moins de 2% de la population du Pakistan, tandis que les musulmans – sunnites et chiites – constituent 95% de la population. (cath.ch/imedia/mp)


La cathédrale Notre-Dame d'Edimbourg se parera de rouge le 22 novembre 2017 (Photo:Eduard Marmet/Flickr/CC BY-SA 2.0)

Grande-Bretagne: des églises en rouge pour les chrétiens persécutés

Manifestation contre les abus de la loi sur le blasphème au Pakistan (Photo: asianews)

Pakistan: Trois membres de la communuaté ahmadie tués et trois condamnés à mort

Actualités ›