Vatican

Synode: le document final sera voté paragraphe par paragraphe  

Les Pères synodaux seront invités à voter le document final du synode sur ›les jeunes, la foi et le discernement vocationnel’ point par point le 27 octobre 2018, a indiqué Paolo Ruffini, préfet du Dicastère pour la communication, le 15 octobre.

Selon Paolo Ruffini, la Commission de rédaction du document final du synode s’est réunie une première fois. La Commission est en train de réfléchir à un message spécifique adressé aux jeunes, en plus du document final. Cette possibilité a été demandée à la fin de la première session de travail, par trois des 14 petits groupes linguistiques, les circoli minori.

Quant au document final, a poursuivi le préfet de dicastère, il s’agira d’un «document nouveau», élaboré sur la base de l’Instrumentum laboris (document de travail préparatoire) et des rapports établis au sein des circoli minori. Chacun de ces petits groupes établit trois rapports, un pour chaque session du synode, suivant la structure de l’Instrumentum laboris. Les rapports sur la première partie ont été présentés le 9 octobre tandis que ceux sur la seconde doivent l’être ce 15 octobre. Ce document sera voté le 27 octobre, paragraphe par paragraphe, à la majorité des deux-tiers.

La question des femmes

Par ailleurs, la place des femmes au sein de ce synode fait débat. En particulier sur leur absence de droit de vote, alors qu’avec la récente constitution Episcopalis communio des religieux non-prêtres peuvent voter. Le droit de vote n’est donc plus strictement lié à l’ordination, mais les femmes en sont toujours exclues. Une pétition circule notamment sur internet, recueillant près de 5’000 signatures, pour demander le droit de vote à des femmes participant au synode.

Pour le Père Bruno Cadoré, grand maître de l’Ordre des dominicains, le synode devrait intégrer des représentants de la vie consacrée, «hommes et femmes». Comme 80% de la vie consacrée est féminine, a-t-il relevé, il serait selon lui légitime que huit des dix représentants de la vie consacrée – avec droit de vote – soient des femmes. Pour sa part, le Père Arturo Sosa, a reconnu un «malaise» sur cette question et a invité à discerner comment approfondir la synodalité au sein de l’Eglise.

Environ 25 femmes sont présentes dans l’aula, soit en tant qu’expertes, soit comme auditrices. Onze d’entre elles sont des religieuses. (cath.ch/imedia/xln/rz)

La question d'une plus grande représentativité des femmes au synode fait débat | © Oliver Sittel
15 octobre 2018 | 16:28
par Raphaël Zbinden
synode2018 (109)
Partagez!