Messe de canonisation de Marguerite Bays à Rome le 13 octobre 2019. | © B. Hallet
International

Toussaint: les saints et bienheureux reconnus par le pape François

À l’approche de la fête de la Toussaint, le 1er novembre, voici un rappel sur les canonisations et béatifications de ces dernières années. Les chiffres montrent que le pape François est le pontife qui a le plus reconnu de saints et de bienheureux depuis plus d’un siècle. 

Cependant, le rythme des canonisations et béatifications par le pontife argentin a été fortement ralenti à cause de la pandémie en 2020 et 2021. Ainsi, 2020 avait été la première année sans canonisation célébrée depuis 27 ans. En 2021, seule une nouvelle sainte a été proclamée.

Pour autant, en l’absence de célébration, la Congrégation pour les causes des saints – la «Fabrique des saints» – a continué à travailler et à promulguer des décrets reconnaissant de nouveaux vénérables, bienheureux et saints.

Une seule canonisation en 2021 

Le 24 avril 2021, le pape François a canonisé la seule sainte de l’année: la bienheureuse Margherita di Città di Castello. Née en 1287, cette religieuse italienne serait née aveugle et handicapée et, malgré les difficultés, a vécu un vie très pieuse et chrétienne.

Elle a été reconnue sainte par une canonisation dite «équipollente», qui signifie que le pape reconnaît le culte autour de cette personne et l’inscrit immédiatement dans le catalogue des Saints. L’Église s’assure que ce saint peut être pris pour modèle et peut intercéder, mais elle ne garantit pas l’exactitude des faits rapportés à son sujet, au regard des normes de la critique historique.

Ce type de canonisation ne nécessite pas forcément une célébration liturgique présidée par le pape où la formule de canonisation est prononcée. 

Plusieurs saints et bienheureux «en attente»

La pandémie de Covid-19 a empêché toute célébration de canonisations, qui se déroulent d’ordinaire sur la place Saint-Pierre où des dizaines de milliers de fidèles sont rassemblés – même si une canonisation peut aussi être célébrée à l’occasion d’un voyage apostolique. 

Actuellement, sept saints attendent d’être officiellement canonisés par l’Église catholique. Le Vatican doit encore indiquer une date de célébration pour compléter leur «chemin de sainteté». 

Les bienheureux du pontificat de François «en attente» sont quant à eux 93. Pour être formellement considéré comme un bienheureux, une messe doit également être célébrée mais dans le diocèse où la cause a été portée. Elle ne nécessite donc pas forcément la présence du pape. 

La pandémie a perturbé les célébrations de béatification dans bon nombre de pays et beaucoup ont été reportées sine die. 

En tout cas, en 2021, 164 personnes ont déjà été béatifiées – en comptant les quatre martyrs espagnols qui vont être proclamés bienheureux ce samedi 30 octobre à Tortose en Espagne. 

Une autre béatification a dû être ajournée pour des raisons autres que la pandémie de Covid-19. Il s’agit de l’archevêque américain Fulton Sheen, qui aurait dû être béatifié le 21 décembre 2019. Le diocèse de Rochester avait demandé le report de la béatification afin de «permettre un examen approfondi» de sa gestion de cas d’abus sexuels par des prêtres. 

Nationalités des bienheureux et des saints

La majorité des saints canonisés durant le pontificat du pape François vient de l’Italie et du Brésil. Si on compte la canonisation en mai 2013 d’un groupe de 813 martyrs tués à Otrante en Italie, le 14 août 1480, par les Turcs de l’Empire Ottoman, le nombre d’Italiens canonisés serait de 832. Marguerite Bays est la seule citoyenne suisse à apparaitre dans la liste.

Les trois-quarts des béatifications autorisées par le pape François concernent des Espagnols. Un grand nombre d’entre eux sont en fait des martyrs tués en haine de la foi durant la Guerre civile espagnole (1936-1939). (cath.ch/imedia/ic/bh)

Messe de canonisation de Marguerite Bays à Rome le 13 octobre 2019. | © B. Hallet
31 octobre 2021 | 10:44
par I.MEDIA
Partagez!