International

Yémen: Le salésien enlevé est probablement encore en vie

Mgr Paul Hinder, vicaire apostolique pour l’Arabie méridionale, a affirmé le 27 mars 2016 à l’agence d’information catholique allemande KNA avoir des raisons de croire que le prêtre salésien enlevé le 4 mars dernier au Yémen par des djihadistes est toujours en vie. Le capucin suisse assure que les efforts visant à obtenir la libération du Père Tom Uzhunnalil se poursuivent.

Le prélat suisse ne peut pas confirmer la véracité des annonces, de la part des djihadistes, concernant une exécution prochaine du salésien. La semaine dernière, des rumeurs étaient apparues sur les réseaux sociaux selon lesquelles les islamistes auraient eu l’intention de tuer le prêtre le Vendredi saint. Mgr Hinder, tout en soulignant que les sources de ces allégations n’étaient pas fiables, avertit que toute annonce se basant sur des rumeurs est susceptible de mettre l’otage en danger.

16 morts dans l’attaque

D’origine indienne, le Père Uzhunnalil est l’un des deux seuls prêtres catholiques à travailler au Yémen. Il se trouvait au centre de santé d’Aden, à l’ouest du pays, lors de l’attaque perpétrée par un commando terroriste, le 4 mars dernier, au cours de laquelle quatre religieuses missionnaires de la charité ainsi que douze autres personnes ont trouvé la mort. Les terroristes l’ont enlevé après avoir perpétré le massacre.

Mathew Valarkot, porte-parole de l’ordre salésien à Bangalore, au sud de l’Inde, a déclaré au journal local Indian Express que l’identité des ravisseurs n’était pas encore confirmée, même si les djihadistes de l’Etat islamique (EI) sont fortement suspectés. (cath.ch-apic/kna/arch/rz)

 

Le prêtre salésien a été enlevé à Aden, au Yémen
28 mars 2016 | 10:48
par Raphaël Zbinden
Partagez!