Colombie: S'il n'y a pas de justice, qu'il y ait au moins la vérité!, lance Angela Ospina

21.05.2015 – Fribourg, 21 mai 2015 (Apic) «S'il n'y a pas de justice, qu'il y ait au moins la vérité... Les victimes du conflit en Colombie ont besoin de cette reconnaissance, c'est le minimum, et surtout de l'engagement que de telles atrocités ne seront plus jamais commises», confie à l'Apic la sociologue colombienne Angela Ospina.

Mots-clé

mots-clé