Le film «Grâce à Dieu» sonne juste

20.02.2019 – Au-delà de son titre un peu racoleur, le film «Grâce à Dieu» sonne juste, sans fausse note. En racontant l'histoire de la 'parole libérée' des victimes du prêtre pédophile lyonnais Bernard Preynat, François Ozon décortique avec finesse les ressorts des abus sexuels dans l'Eglise. Il fait œuvre salutaire.

Mots-clé