Catastrophe de Brumadinho: Mgr Duffé au Brésil pour apporter espérance et réconfort

Mgr Bruno Marie Duffé, secrétaire du Dicastère pour le service du développement humain intégral, a  apporté la solidarité de l’Eglise et du pape François aux chrétiens de Brumadinho, au Brésil, frappés le 25 janvier 2019 par la rupture d’un barrage, qui a fait 270 morts.

Cette municipalité brésilienne, à 65 km de Belo Horizonte, capitale de l’Etat de Minas Gerais, a été dévastée en raison de graves négligences qui ont amené l’Eglise brésilienne à dénoncer avec véhémence les responsabilités de l’entreprise multinationale Vale, dont le siège est à Saint-Prex, dans le canton de Vaud, et les pouvoirs publics.

Siège à Saint-Prex

Pour la venue de l’envoyé du pape, un moment de prière mais aussi de réflexion sur le développement des mines au Brésil et sur la protection de la vie humaine et des droits des travailleurs a été organisé sous le slogan ‘Mines et soin de la Maison commune’.

Mgr Duffé a alors remis à la communauté locale une copie de la croix pectorale du pape François en signe «de l’espérance, plus forte que la mort». Ce fut un moment de prière destiné à lui apporter «réconfort et mots de paix, d’amour», a-t-il confié. L’événement a visé également à ouvrir une réflexion sur le développement des mines au Brésil, qui représentent une activité très forte et décisive pour la vie de ce pays.

Une économie de plus en plus tournée vers le profit

Il s’est agi en particulier d’approfondir le thème de «la protection de la vie des personnes, avec une prise en compte des droits de l’homme et des droits de toutes les personnes qui travaillent», a-t-il expliqué le 26 mai 2019 au site Vatican News.

Le responsable de la curie romaine a délivré un message de solidarité, affirmant qu’il fallait poursuivre la réflexion en partant de l’encyclique du pape François Laudato si’ (2015) afin de suivre son invitation à écouter tous ceux qui connaissent la «souffrance d’une économie de plus en plus tournée vers l’argent, le profit, la production». (cath.ch/imedia/ah/be)

 

La rupture du barrage de Brumadinho, au Brésil, a fait 270 morts le 25 janvier 2019 | wikipedia commons CC BY 3
27 mai 2019 | 17:00
par Jacques Berset
Partagez!