Les islamistes veulent durcir au Maroc la répression contre le non-respect du jeûne et l’adultère

04.05.2015 – Rabat, 4 mai 2015 (Apic) Le gouvernement marocain, dirigé par les islamistes «modérés» d'Abdelilah Benkirane, du Parti de la justice et du développement (PJD), envisage de durcir les sanctions contre le non-respect du jeûne, en public, pendant le mois de ramadan, et l’adultère.

Mots-clé

mots-clé