Dossier

Dimanche des médias 2020: «Tisser des récits de vie»

6 mai 2020 | 17:00
par Bernard Litzler
1

La campagne du Dimanche des médias prend place à la date prévue, autour du dimanche 24 mai 2020, malgré l’absence de célébrations publiques. cath.ch participe activement à cette campagne, en lien avec le message du pape François pour la 54e Journée mondiale des communications sociales.

C’est à la narration que le pape François consacre le Message 2020 pour la Journée mondiale des communications sociales: «La vie se fait Histoire». «Parce que je crois, écrit le pape, que, pour ne pas s’égarer, nous avons besoin de respirer la vérité des bons récits: des récits qui construisent, et non qui détruisent; des récits qui aident à retrouver des racines et la force d’aller de l’avant ensemble».

«Cath-Info tisse des liens de vie»

Les recommandations du pape François pour le récit bienfaisant rejoignent les lignes directrices des Centres catholiques des médias en Suisse. Car une communication n’est authentique que si elle s’avère constructive. La récente crise sanitaire a dynamisé la communication et accru le besoin de liens forts entre les personnes confinées. En ce sens, la fréquentation des médias en général et des médias chrétiens en particulier s’est intensifiée.

Cath-Info, le Centre catholique des médias, à Lausanne, a tiré du Message du pape le slogan qui s’inscrit sur les affiches et les dépliants édités à l’occasion du 24 mai: «cath.ch tisse des récits de vie». Des récits mis en valeur, tout au long de cette campagne, au cours du mois de mai et début juin. Les témoignages de professionnels de médias vont accompagner la démarche: Marc-Henri Jobin, le directeur du Centre de formation au journalisme et aux médias (CFJM), Silvana Bassetti, du service communication de l’Eglise catholique romaine de Genève, Julia Moreno, du service de communication de l’Eglise catholique romaine de Neuchâtel et Jean-Claude Boillat, responsable du Service de la communication du Jura pastoral (SCJP), notamment, livreront leur vision des médias au service de la collectivité.

«Falsification sophistiquée»

De manière plus précise, l’analyse du pape plonge même au cœur des fonctionnements médiatiques: «À une époque où la falsification devient de plus en plus sophistiquée, atteignant des niveaux exponentiels, nous avons besoin de sagesse pour accueillir et créer de beaux, de vrais et de bons récits», explique-t-il dans son Message. «Nous avons besoin de courage pour repousser ceux qui sont faux et mauvais. Nous avons besoin de patience et de discernement pour redécouvrir des récits qui nous aident à ne pas perdre le fil au milieu des nombreuses afflictions d’aujourd’hui; des récits qui remettent en lumière la vérité de ce que nous sommes, jusque dans l’héroïsme ignoré de la vie quotidienne».

Les héros du quotidien

Alors que la planète est frappée par une pandémie mortelle, la communication publique doit donc se prémunir des tentatives de manipulation. La crise sanitaire a, en effet, mis en exergue les tergiversations de certains dirigeants, notamment aux Etats-Unis, au Brésil ou en Biélorussie, qui tentent de nier ou au moins de réduire la réalité de l’épidémie.

La crédibilité des médias est en jeu, aujourd’hui comme hier, afin que les informations ne soient pas faussées pour des motifs politiques ou économiques. A cet égard, l’énorme effort de couverture des médias sur la lutte, au front, des personnels soignants contre le Covid-19, va dans le sens des récits de vie constructifs, évoqués par le pape François. «Les héros du quotidien» sont sortis de l’anonymat. Les médias ont perçu la demande du public de rendre compte de l’engagement de ceux qui ont barré la route à la maladie, en s’investissant pleinement.

Pour les médias chrétiens, la mission d’information épouse ces lignes directrices, dans le sens de la noblesse des engagements et du service de la communauté humaine. (cath.ch/bl)

Le 24 mai, une quête utile… directement sur un compte bancaire
Les Centres des médias catholiques de Lausanne (www.cath.ch), Zurich (www.kath.ch) et Lugano (www.catt.ch) bénéficient, entre autres, de la quête annuelle du Dimanche des médias. S’appuyant sur des journalistes professionnels, ils mettent à disposition du public, catholique ou non, des informations sur la vie de l’Eglise et des communautés religieuses en Suisse, au Vatican et dans le monde.
La collecte glanée chaque année dans les paroisses de Suisse finance également le Prix des médias remis par la Conférence des évêques, le prix Good News remis dans chaque région linguistique ainsi que les activités de la Commission des médias de la Conférence des évêques.
Pour cette année, comme la quête ne pourra pas se faire dans les églises, les évêques appellent les fidèles, les communautés et les paroisses à verser leur contribution directement sur un compte bancaire ou à faire un don en ligne par l’intermédiaire du site internet cath.ch. Les paroisses sont en particulier invitées à verser un montant équivalent à celui de la quête de l’an dernier.

Dons pour le dimanche des médias:
Banque Raiffeisen,
1735 Chevrilles
IBAN: CH34 8080 8002 9922 2163 9
Mention: Dimanche des médias.

Suite
Les recommandations du pape François pour le récit bienfaisant rejoignent les lignes directrices des Centres catholiques des médias en Suisse | © Dimanche des médias

La campagne du Dimanche des médias prend place à la date prévue, autour du dimanche 24 mai 2020, malgré l’absence de célébrations publiques. Le site cath.ch participe activement à cette campagne, en lien avec le message du pape François pour la Journée mondiale des communications sociales.

Articles