Dossier

LGF: Mgr Morerod envoie ses représentants

7

Les représentants de l’évêque nommés en mai dernier pour le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg (LGF) ont officiellement reçu leur mandat des mains de Mgr Morerod, évêque du diocèse, dans la semaine du 23 au 30 septembre 2021. Des célébrations à Fleurier, Fribourg et Renens ont permis à Mgr Morerod d’introniser ses nouveaux représentants.

Par Maurice Page et Bernard Hallet

Nommées en mai dernier, Céline Ruffieux et Sœur Marie Emmanuel ont été officiellement instituées dans leur charge lors d’une messe à l’église du Christ-Roi à Fribourg, le 29 septembre 2021. La première pour la région diocésaine de Fribourg, la seconde pour la vie consacrée.

Une religieuse et une psychologue

L’évêque de Lausanne Genève et Fribourg (LGF) a relevé l’engagement des deux femmes qu’il a invitées à faire avec lui «le saut dans la foi” de cette réorganisation du fonctionnement de l’Église diocésaine. Céline Ruffieux, avec sa formation d’enseignante et de psychologue, son expérience de mère de famille, apportera ses compétences à l’Église fribourgeoise.

Sœur Marie-Emmanuel, en tant que religieuse hospitalière a soigné les gens de ses mains, notamment pendant ses 35 ans de vie au Rwanda. Toutes les deux sont des femmes qui «ne se prennent pas la tête, mais ont les pieds bien sur terre».

Au jour de la fête des saints archanges, Michel Gabriel et Raphaël, l’évêque a relevé qu’être envoyé comme messagers du Seigneur est une belle vocation pour tous les chrétiens.

Après l’homélie, les deux ‘candidates’ ont été appelées dans le chœur pour renouveler leur profession de foi et entendre lecture de leur mandat. L’évêque les a ensuite bénies et agrégées à son gouvernement par un baiser de paix ‘covid-friendly’ sous les applaudissements de l’assemblée.

A l’issue de la célébration, Patrick Mayor, président de la corporation ecclésiastique catholique du canton de Fribourg a relevé qu’avec ces nominations «les temps changent dans une Église qui peine parfois à être en phase avec son temps».

Comme il se doit, à Fribourg, la célébration s’est achevée sur le chant de Nouthra Dona di Maortsè: «Nous avons bien raison d’avoir confiance en vous pour appuyer dans les mauvais moments et nous garder dans le bon chemin».        

Urgence climatique et catholique

Michel Racloz et Dorothée Thévenaz Gygax ont reçu leur mandat le 30 septembre 2021, en l’église Saint-François de Renens (VD). Le premier pour la région diocésaine de Vaud et la seconde pour l’écologie.

«Le temps presse et l’urgence climatique de notre époque est aussi une l’urgence catholique et spirituelle ainsi que l’urgence à revoir le fonctionnement en l’Église», a lancé Marie-Denise Schaller, présidente de la la Fédération ecclésiastique catholique romaine du canton de Vaud (FEDEC-VD), à l’intention des deux représentants de l’évêque officiellement intronisés par Mgr Charles Morerod.

«Cette nouvelle voie ne t’éloigne pas et ne te coupe pas de ton parcours», a ajouté la présidente de la FEDEC. Michel Racloz connaît en effet bien les rouages de l’Église catholique vaudoise et sa longue expérience, notamment dans la solidarité, l’œcuménisme et le dialogue interreligieux devrait l’aider à «façonner l’habit» de représentant de l’évêque qu’il est le premier à revêtir.

Haute responsabilité

Il pourra compter sur la foule d’amis qui le soutiennent et sur la fédération, lui a assuré Marie-Denise Schaller, mais «cela n’enlève rien à la haute responsabilité d’aller rechercher nos frères et sœurs en détresse spirituelle», a ajouté la présidente.

Une de ses collègues au sein de Action de Carême a salué l’engagement de Dorothée Thévenaz Gygax, actuelle responsable du secteur Sensibilisation et coopérations à l’œuvre d’entraide catholique. Son engagement au service du climat et des plus pauvres, dans la droite ligne de l’encyclique Laudato si’ du pape François lui permettra de mener son projet à bien.

Mgr Morerod remercie Michel Racloz et Dorothée Thévenaz Gygax pour leur engagement | © Bernard Hallet

Michel Racloz et Dorothée Thévenaz ont reçu, sous les applaudissements d’une centaine de personnes, le mandat de représentant de l’évêque des mains de Mgr Charles Morerod, évêque du diocèse de Lausanne Genève et Fribourg (LGF) qui les a remerciés de faire ce saut dans la foi.

«Le Seigneur est là«

Faisant allusion aux lectures du jour, Mgr Morerod les a encouragés à «’traduire’ la bonne nouvelle, pour que l’on ait conscience de la présence du Seigneur. Cela implique d’appeler et de former des personnes qui sauront trouver la bonne nouvelle et la transmettre dans un monde qui peine à espérer». «Le Seigneur est là, c’est pour cela que nous pouvons entreprendre quelque chose si non, nous agiterons du vent», a conclu l’évêque de LGF.

«J’ai pleinement confiance, c’est une question de foi», a indiqué Michel Racloz. «Nous n’avons pas le choix: on ne peut pas poursuivre comme avant. Notre Église a vécu des crises graves à cause des abus de certains. Cela appelle à une coresponsabilité. C’est un des grands élans de la dimension diaconale, complémentaire dans l’annonce de l’Évangile, notamment dans le ‘aller vers’ déjà vécu dans la pastorale de la solidarité, de la santé», a noté Michel Racloz.

«L’écologie prend son sens dans la relation. C’est donc un beau mandat pour entrer en relation avec tout ce qui se fait dans le diocèse et approfondir notre lien à la Création», s’est réjoui Dorothée Thévenaz Gygax. La nouvelle représentante de l’évêque pour l’écologie doit constituer un groupe de travail avec des personnes de différents cantons et de différentes pastorales «pour ne pas être hors sol».

Le diacre Romuald Babey a reçu son mandat de Mgr Morerod le 23 septembre à Fleurier | © Laure-Christine Grandjean

Romuald Babey

Romuald Babey a, quant à lui, reçu son mandat des mains de l’évêque lors de la messe du 23 septembre à Fleurier. Le diacre est donc le «Représentant de l’évêque» pour cinq ans, dans la Région diocésaine de Neuchâtel. Il a pour mission la coordination des personnes et activités liées à la pastorale dans la région diocésaine et la représentation auprès des autorités civiles, ainsi que des autres confessions et religions. Ce poste fait partie d’un processus en évolution. (cath.ch/cath-ne.ch/mp/bh)

Suite
Mgr Morerod appelle Céline Ruffieux et Sœur Marie-Emmanuel | © cath-fr Joao Carita

Mgr Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, a choisi de nommer une femme laïque, un homme laïc et un diacre comme représentants de l’évêque pour les régions diocésaines de Fribourg (partie francophone), Vaud et Neuchâtel.

Articles