Les baleines bleues ont réinvesti une zone de l'Antarctique d'où elles avaient disparu | photo d'illustration © Thomas Lipke/Unsplash
Suisse

Sept bonnes nouvelles de 2021

Les temps troublés actuels n’incitent pas forcément à l’optimisme. Pour insuffler un peu d’espérance et de positivité dans l’année qui arrive, cath.ch propose une liste thématique (heureusement) non-exhaustive de sept bonnes nouvelles qui ont marqué le monde et l’Eglise en 2021.

1. De plus en plus de chrétiens dans le monde

Les statistiques publiées en 2021 montrent que la croissance des chrétiens serait légèrement supérieure à l’augmentation de la population mondiale. La planète pourrait abriter plus de trois milliards de disciples du Christ en 2050. Parmi eux, les catholiques ont également connu une modeste croissance.

A noter que le moteur de ce développement n’est depuis longtemps plus l’Occident, où le christianisme est largement en déclin, mais l’Amérique latine, l’Afrique et l’Asie.

2. Solidarité et générosité malgré la crise

En 2021, des indices ont révélé que, malgré la pandémie, qui rend l’avenir particulièrement incertain, la générosité et la solidarité, notamment en Suisse, n’ont pas fléchi. Les œuvres d’entraide catholiques Caritas et Action de Carême ont relevé des bilans positifs de leurs appels aux dons. Le succès des démarches telles que les Christmas Box, en Valais, ont confirmé que la population répondait toujours présente au défi de la solidarité.

3. Prise de conscience pour les droits humains

Dans plusieurs pays du Golfe, les droits humains, notamment la liberté religieuse, ont gagné du terrain en 2021. Emblématique de cette évolution: l’ouverture de la plus grande église catholique de la Péninsule arabique, à Bahreïn.

4. Les femmes prennent de l’importance au Vatican

En 2021, le pape François a nommé plusieurs femmes à des postes à très hautes responsabilités au Vatican, suivant ainsi son propre appel à revaloriser leur rôle dans l’Eglise. Les nominations les plus significatives ont été celles de sœur Alessandra Smerilli, nommée secrétaire ad interim du Dicastère pour le service du développement humain intégral, et de Nathalie Becquart, nommée sous-secrétaire du Synode des évêques.

5. Un patrimoine restauré

En Suisse et dans le monde, plusieurs éléments précieux du patrimoine religieux ont retrouvé leur éclat. Outre Notre-Dame de Paris, qui se relève de l’incendie de 2019, le public a pu admirer la restauration de la Grande châsse de saint Maurice, de l’église de Bex, ou encore de la basilique Notre-Dame de Lausanne.

6. Libérations

Des nouvelles heureuses sont aussi parvenues d’Afrique, où des personnalités religieuses détenues en otages ont été libérées. Outre celle de l’évêque nigérian Moses Chikwe, la remise en liberté de Sœur Gloria Cécilia Narvaez, une religieuse colombienne, enlevée en février 2017 au Mali, a été un grand soulagement.

7. Retour des baleines

Dans le domaine de la protection de l’environnement, cher au pape François, une prise de conscience et un certain nombre de bonnes nouvelles ont été enregistrées. Dans plusieurs pays africains, notamment en Tanzanie, les évêques ont adopté des plans d’action inspirés par l’encyclique Laudato si’.

La biodiversité a aussi connu des succès, tels qu’une augmentation du nombre de gorilles de montagnes dans la région des Trois-Lacs, une sortie du grand panda de la liste des espèces menacées d’extinction, ou encore la réapparition de baleines bleues en Géorgie du Sud, où on ne les avait plus vues depuis près de 60 ans.

Des succès encourageants qui ne doivent bien sûr pas faire oublier l’inquiétant déclin global de la biodiversité.

(cath.ch/rz)

Les baleines bleues ont réinvesti une zone de l'Antarctique d'où elles avaient disparu | photo d'illustration © Thomas Lipke/Unsplash
31 décembre 2021 | 15:36
par Raphaël Zbinden
Partagez!