Dossier

Vatican: le cardinal Angelo Becciu a démissionné

25 septembre 2020 | 00:11
par Bernard Hallet
1

Le cardinal Angelo Becciu, l’un des plus hauts dignitaires de l’Eglise catholique, a démissionné de son poste et a renoncé à ses droits de cardinal, a annoncé le Vatican dans la soirée du 24 septembre 2020.

Dans un bulletin surprise publié dans la soirée du 24 septembre à Rome, le Vatican a déclaré que le cardinal italien Angelo Becciu avait à la fois quitté son poste de chef du bureau chargé de superviser les causes des saints et renoncé «aux droits liés au cardinalat».

Le Vatican n’a fourni aucun détail sur les raisons pour lesquelles le pape François a accepté la démission du cardinal italien. Dans une annonce laconique, le Saint-Siège précisait que le pape François a accepté la démission de Mgr Becciu en tant que préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints «et ses droits liés au cardinalat».

Scandale financier

Aucune raison n’a été avancée pour expliquer cette démission précoce à l’âge de 72 ans. Cependant, son nom est apparu à maintes reprises dans l’Affaire de l’immeuble de Londres. Angelo Becciu, l’ancien puissant chef de cabinet du secrétariat d’Etat du Vatican, a été impliqué dans un scandale financier concernant des investissements importants du Vatican dans une affaire immobilière à Londres.
En octobre 2019, le Vatican a été impliqué dans l’achat frauduleux d’un immeuble de Sloane Avenue à Londres. L’acquisition avait été effectuée par des fonds du Vatican avec l’aide d’intermédiaires de la Secrétairerie d’Etat, ainsi qu’avec des apports provenant d’un autre fonds privé.

Dans cette affaire, un courtier, Gianluigi Torzi, a été mis en cause puis mis en détention par la justice vaticane pour tentative d’extorsion le 5 juin 2020. L’opération a fait perdre au Saint-Siège des millions d’euros en honoraires versés à des intermédiaires. Le procureur du Vatican a placé plusieurs fonctionnaires du Vatican sous enquête, ainsi que les intermédiaires, mais pas le cardinal Becciu qui a nié tout acte répréhensible.

Le bulletin du Saint-Siège ne donne pas plus de détails, mais il est très rare qu’un cardinal fasse un tel geste. Le dernier cardinal à avoir ainsi renoncé aux droits du cardinalat était le cardinal écossais Keith O’Brien, qui avait été accusé de relations sexuelles inappropriées avec d’autres hommes.

Le cardinal sarde avait d’abord servi le Saint-Siège en 2001 comme nonce apostolique en Angola, avant d’être nommé nonce apostolique à Cuba par le pape Benoît XVI en 2009. Il a ensuite travaillé à la Secrétairerie d’Etat du Vatican, où le pape Benoît XVI l’avait nommé en mai 2011. En tant que substitut pour les Affaires générales de la secrétairerie d’Etat, il avait un rôle souvent décrit comme similaire à celui de chef de cabinet du pape. Il était depuis 2018 préfet de la congrégation pour la cause des Saints.

Cette démission signifie, selon le code de droit canon, que le cardinal Becciu n’entrera désormais pas en conclave et ne participera donc pas à l’élection du prochain pape. Cela veut dire par ailleurs qu’il n’assistera plus le pontife pour traiter les thèmes d’importance majeure et ne sera également plus convoqué lors des consistoires. Enfin, il ne sera plus exempt de la juridiction de l’évêque du diocèse où il se trouve, comme l’est tout cardinal. (cath.ch/imedia/ag/bh)

Suite
Le pape a accepté la démission du cardinal Angelo Becciu, ici à Oran en décembre 2018, a annoncé le Saint-Siège | © Bernard Hallet

Le cardinal Angelo Becciu, l'un des plus hauts dignitaires de l'Eglise catholique, a démissionné de son poste et a renoncé à ses droits de cardinal, a annoncé le Vatican dans la soirée du 24 septembre 2020.

Articles