Le ballon rond fixe-t-il plus le calendrier que les fêtes liturgiques? (Photo:Pixabay.com)
Blog
Le ballon rond fixe-t-il plus le calendrier que les fêtes liturgiques? (Photo:Pixabay.com)

Pâques, et puis la Coupe du monde

Denis Müller | Avec l’âge, je fais l’expérience croissante de l’entrecroisement des calendriers. Certains de mes collègues ecclésiastiques semblent vivre selon le rythme unique du calendrier liturgique.

Le trouble instantané

Le monde est un perpétuel va-et-vient. Tout change, rien n’est stable. Sommes-nous dans une époque nouvelle, période trouble, incertaine, déstabilisante ? Ou faut-il au contraire accréditer la thèse classique que plus ça change, plus c’est la même chose ?
La vogue des réseaux sociaux porterait à croire que le changement ne cesse de s'accélérer (Photo:Pixabay.com)

Dialogue incontournable

A l'occasion de l'ouverture de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens, je voudrais ici parler du récent ouvrage de mon ami le jésuite français Bernard Sesboüé: L’acte théologique d’Irénée de Lyon à Karl Rahner. Les grandes créations en théologie chrétienne*. C’est un grand et beau panorama reconstruisant la compréhension de la théologie chrétienne d’Irénée à Rahner. Il reconstruit magistralement la conception chrétienne de l’acte théologique.
Portrait exposé à la Maison de Luther à Wittemberg (photo Bernard Litzler)

Une recherche permanente de l’universel

Denis Müller | Le christianisme est une religion universelle. Non pas au sens d’un universel de surplomb, indiscutable et dominateur. Mais au sens d’une recherche permanente de l’universel.
Lausanne Célébration oecuménique Objectif Terre - Mission possible (Photo: Jacques Berset)

Semper reformanda

Denis Müller | Les protestants, dont je suis, sont les champions tous azimut de la réforme. L’année 2017 vient de nous le rappeler à satiété. Mais il ne faut pas que cette pulsion réformatrice devienne trompeuse. Fêter les 500 ans de Luther, c’est bien. Pas seulement pour les protestants.
"L’œcuménisme n’est jamais une paisible ou insipide cohabitation entre des points de vue figés" (© DR)

Denis Müller

Denis Müller est professeur honoraire d’éthique de l’Université de Genève, où il a pris sa retraite en 2013. Il a enseigné également à l ‘Université de Lausanne depuis 1988. Né à Neuchâtel en 1947, il est pasteur de l’Eglise réformée depuis 1971. Il a exercé le ministère pastoral à Neuchâtel, à l’Eglise suisse de Londres et à Serrières. Marié, il est père de trois grands enfants et grand-père cinq fois. Son œuvre scientifique se compose d’une vingtaine de livres et d’une vingtaine de collectifs et d’un total de près de 400 publications.

Son ouvrage le plus récent s’intitule Dieu. Le désir de toute une vie, Genève, Labor et Fides, 2016. Il est l’auteur de nombreux articles et interventions dans les médias et sur son site personnel. 

Il dirige la collection Le champ éthique chez Labor et Fides ainsi que la collection Etudes de théologie et d’éthique chez Lit Verlag à Münster (Allemagne). Il a notamment enseigné au Cameroun, au Canada, en Chine, en France et au Mexique

Im Blog von Denis Müller