A Pentecôte – dont Luc a si bien parlé dans les Actes -, il y eut aussi du feu, et bientôt des baptêmes pour le salut de tous. (Photo: Flickr/Robbie Shade/CC BY 2.0)
Blog
A Pentecôte – dont Luc a si bien parlé dans les Actes -, il y eut aussi du feu, et bientôt des baptêmes pour le salut de tous. (Photo: Flickr/Robbie Shade/CC BY 2.0)

L’Esprit-Saint: des questions et un constat

Jacques-Benoît Rauscher | "Le Père: Il a tout créé… le Fils: Il s’est fait homme et nous a parlé; Il est mort et ressuscité… mais alors l’Esprit? Je ne sais pas trop quoi en dire…" Le désarroi de ce fidèle chrétien auquel on demandait de parler des trois Personnes de la Trinité n’est pas un cas isolé. Nous est-il arrivé de le partager?

Evangile de dimanche: avec Jésus, pas de sens interdit!

Jacques-Benoît Rauscher | Désolé de vous décevoir. En cliquant sur cet article, vous avez peut-être pensé lire quelques lignes cherchant à légitimer, contre la vieille morale catholique, le fameux slogan de mai 68: “il est interdit d’interdire“.
“Mes brebis écoutent ma voix ;moi, je les connais,et elles me suivent.“ | © Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0)

Evangile de dimanche: emporté par la foule?

Jacques-Benoît Rauscher | La foule des rameaux est anonyme. Ne nous fondons pas dans cette foule anonyme. Ne nous laissons pas emporter par elle. Aujourd’hui, elle nous poussera à acclamer le Seigneur. Mais, demain, ne nous entraînera-t-elle pas à crier pour réclamer la mort de Jésus?
Au seuil de cette semaine sainte, de cette grande semaine pour notre vie chrétienne, fuyons cette foule anonyme.| © Evangile-et-peinture

Evangile de dimanche: brouillard bavard et lumière silencieuse

Jacques-Benoît Rauscher | Voilà la météo pour ce week-end de Carême! En effet, l’évangile de ce dimanche nous rapporte le texte bien connu de la Transfiguration. Il nous parle donc de lumière.
“Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui: c’étaient Moïse et Élie,apparus dans la gloire.“. | © Evangile-et-peinture.org

Evangile de dimanche: heureux qui lit bien ce texte

Jacques-Benoît Rauscher | Si vous vous êtes déjà rendus à Lourdes, vous avez peut-être aperçu une petite chapelle sur la gauche de l’esplanade du Rosaire. Celle-ci est précisément dédiée à Bernadette. On y voit l’inscription de la parole que lui a adressée l’apparition du 18 février 1858: “Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse dans ce monde mais dans l’autre“.
“Et Jésus, levant les yeux sur ses disciples, déclara: 'Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous'“. | © B. Lopez - Evangile et peinture

Evangile de dimanche: trois pour le prix d’un

Jacques-Benoît Rauscher | Rassurez-vous, il ne s’agit pas ici de vous proposer des articles soldés par cath.ch en ce mois de janvier, mais bien de nous arrêter sur l’Evangile de ce dimanche ! Celui-ci présente trois changements qui s’opèrent lors de ces noces de Cana.
Les noces de Cana, peinture romane vers 1150, canton des Grisons. | DR

Evangile de dimanche: On ne nous dit pas tout

Jacques-Benoît Rauscher | Le texte de la Visitation, que nous lisons en ce quatrième dimanche de l’Avent, nous le connaissons bien; il est au cœur des mystères joyeux du rosaire; il a inspiré de nombreuses œuvres d’art.
La visitation de Camillo Procaccini, 1602 | Blanton Museum of Art - Austin

Evangile de dimanche: Attention: prédication révolutionnaire!

Jacques-Benoît Rauscher | Ce dimanche, c’est à un Français que revient la délicate mission de parler d’un Roi. Pourtant, l’Europe entière le sait, spécialement depuis la Révolution de 1789, les Français entretiennent un rapport complexe avec ce type de souveraineté! Mais il n’y a pas qu’en France que le terme “Roi“ peut susciter des réactions contrastées.
Vitrail du Christ-Roi, église Saint-Martin de Lutry, Alexandre Cingria | © Pierre Pistoletti

Evangile de dimanche: voici la réponse à toutes vos questions

Jacques-Benoît Rauscher | Les enfants connaissent la combine: s’ils sont pris au dépourvu face à la question d’un catéchiste, il y a des réponses-joker, des mots qui passent partout. Par exemple, s’ils disent “Dieu“ ou “Amour“, ils savent qu’ils ont peu de chance de se tromper.
En mettant l’amour au centre de tout, nous pouvons en être sûrs: nous ne serons jamais loin du Royaume des cieux. | © Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0)

Evangile de dimanche: suivez l’aveugle!

Jacques-Benoît Rauscher | Il y a quelques années, je me trouvais avec un groupe de futurs prêtres et nous étions allés écouter un responsable d’Eglise. L’un d’entre nous avait eu cette phrase pour caractériser la conférence qui venait de se tenir: “c’était beau, mais ça manquait de vision“.
“Fils de David, Jésus, prends pitié de moi!“. Le Christ guérissant un aveugle. Le Greco. Huille sur bois. 1570. Détail. | DR