Il disait encore à ses disciples, à l’écart de la foule: “C’est du dedans, du cœur de l’homme,
que sortent les pensées perverses“.| Ducio vers 1308. Wikimedia Commons
Blog
Il disait encore à ses disciples, à l’écart de la foule: “C’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses“.| Ducio vers 1308. Wikimedia Commons

Evangile de dimanche: que dire?

Je dois vous avouer que j’avais préparé un autre commentaire d’Evangile. Et puis, je l’ai effacé parce qu’il me semblait creux; parce qu’au fond, je me suis rendu compte que j’étais, depuis quelques semaines, incapable de méditer l’Ecriture, de prêcher comme autrefois.

Evangile de dimanche: Ne pas être des chrétiens dans la lune

La semaine dernière, vous avez peut-être assisté, comme de nombreuses personnes à travers la Suisse et le monde, au très beau spectacle de l’éclipse de lune. Me promenant dans les rues ce soir-là, j’ai été frappé par ces regards tournés vers le ciel, scrutant l’apparition de l’astre rouge.
La lune rouge du 27 juillet 2018 a fasciné les foules (Photo:Gabriel Legaré/Flickr/CC BY-SA 2.0)

Evangile de dimanche: les dangers de la jalousie

Un confrère plus ancien que moi dans la vie religieuse m’a un jour dit: “beaucoup de personnes se montreront volontiers miséricordieuses pour tes erreurs et tes faiblesses… mais elles auront, au fond, plus de difficultés à te pardonner tes succès“.
De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient: “D’où cela lui vient-il?“ | Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0

Evangile de Dimanche: chercher Dieu à l’école de Marie

Jacques-Benoît Rauscher | “De Maria, numquam satis“. On ne parle jamais assez de Marie, dit Saint Bernard. A première vue, on pourrait penser que Saint Bernard n’a jamais lu l’Evangile de Marc. En effet, le moins que l’on puisse dire est que cet évangéliste évoque peu la Mère de Jésus!
“Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère“. | © Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0)

Evangile de dimanche: témoin de la joie

Jacques-Benoît Rauscher | La page de l’Evangile que la liturgie nous propose en ce dimanche est très dense. On pourrait écrire beaucoup de choses sur la particularité de la joie spirituelle que Jésus nous offre.
"De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde." | Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0

Evangile de dimanche: vie spirituelle et plat cuisiné

Jacques-Benoît Rauscher | Savez-vous ce qui nous manque pour reconnaître Jésus ressuscité? Un simple plat cuisiné! Je sais, la déclaration peut sembler un peu choquante. Mais c’est pourtant ce que nous suggère l’Evangile de ce dimanche.
"Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour". Lc 24, 46. | © Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0)

Evangile de dimanche : venez voir!

Jacques-Benoît Rauscher | Les semaines qui précèdent Pâques, Jésus se donne à voir… dans les kiosques à journaux. Bientôt, entre deux numéros sur les prix de l’immobilier ou le palmarès des hôpitaux, vont fleurir des couvertures de magazines sur les dernières découvertes archéologiques ou les représentations du Christ dans l’art.
“Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul“. Jn 12, 24. | Flickr/Random_fotos/CC BY-SA 2.0

Evangile de dimanche: entre les bêtes sauvages et les anges

Jacques-Benoît Rauscher | Le carême est le temps du jeûne ; un temps de quarante jours, marqué par la sobriété. En ce premier dimanche de carême, qui évoque traditionnellement les quarante jours passés par Jésus au désert, le moins que l’on puisse dire, est que nous sommes gâtés en ce qui concerne la sobriété!
Jésus au désert, détail. Duccio di Buoninsegna vers 1310. | Domaine public.

Evangile de dimanche: dire ses quatre vérités…

Jacques-Benoît Rauscher | "Je vais lui dire ses quatre vérités". Je suppose que vous connaissez l’expression. Et vous savez que, quand elle est employée, elle annonce souvent l’explosion au grand jour d’une haine larvée. Etonnant, quand on y réfléchit: le Christ n’enseigne-t-il pas qu’Il est la Vérité?
Jésus Guérit un possédé à Capharnaüm. | DR

Evangile de dimanche: un serviteur qui veille

Jacques-benoît Rauscher | Serviteur. Veilleur. Quand j’entends les mots de l’Evangile de ce premier dimanche de l’Avent, je ne peux m’empêcher de penser à une situation vécue il y a quelques années quand j’étais au couvent dominicain de Lille en France.
L'Agonie dans le Jardin des Oliviers par Andrea Mantegna. | Domaine public.

Jacques-Benoît Rauscher

Fr. Jacques-Benoît Rauscher est dominicain. D'origine française, il vit au couvent Saint-Hyacinthe de Fribourg.

Im Blog von Jacques-Benoît Rauscher