“Les affirmations de Jésus semblent se répéter comme les vagues à la marée montante“. | © Pixabay
Blog
“Les affirmations de Jésus semblent se répéter comme les vagues à la marée montante“. | © Pixabay

Evangile de dimanche: comme les vagues de la mer

“Moi, je suis le pain qui est descendu du ciel“, puis: “Moi, je suis le pain de la vie“, et encore: “Moi, je suis le pain vivant…“ Les affirmations de Jésus semblent se répéter et pourtant chacune apporte une nuance à la précédente. Comme les vagues de la mer à la marée montante.

Evangile de dimanche: Appel à la légèreté

Jeanne-Marie d'Ambly | Jésus appelle les Douze. Nous avons déjà entendu cela dans l’évangile selon Marc. Jésus, au début de sa vie publique, parmi ses disciples en appelle douze «pour qu’ils soient avec lui et pour les envoyer proclamer la Bonne Nouvelle».
Et si ces semaines d’été nous offraient l’occasion de prendre au sérieux cet «appel à la légèreté»? | © Pixabay

Evangile de dimanche: règne ou royaume?

“Il en est du règne de Dieu comme…“ Nos oreilles sont peut-être davantage accoutumées à l’expression “royaume de Dieu“. “Règne“? “Royaume? Les deux sont possibles, le même terme grec pouvant désigner l’un et l’autre. Mais ils ne disent pas la même chose. Travailler au règne de Dieu ou travailler au royaume de Dieu est-ce identique?
Travailler au règne de Dieu ou travailler au royaume de Dieu est-ce identique? | © Flickr/Lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0

Evangile de dimanche: la vérité, espace à parcourir…

Jeanne-Marie d'Ambly | En cette fête de Pentecôte, voici l’Esprit comme Défenseur. De qui prend-il la défense? Du Christ Jésus en faveur de qui il rend témoignage. Mais aussi des victimes de celui que l’Apocalypse appelle l’Accusateur (Ap 12,10).
La pentecôte, rétable de la cathédrale de Sienne. Duccio di Buoninsegna, tempera sur bois, 1308-1311 | © Wiki media commons.

Evangile de dimanche: autoportrait

Jeanne-Marie d'Ambly | "Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, … " Déclaration solennelle d’identité de la part de Jésus qui livre une manière d’autoportrait. Portrait du bon berger dont le visage de lumière est mis en valeur par les figures obscures du mercenaire et du loup.
"Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis." Jn 10, 11 | Flickr/lawrence OP/CC BY-NC-ND 2.0

Evangile de dimanche: sur les traces d’un petit âne…

Jeanne-Marie d'Ambly | Un texte bref qui met en scène Jésus et les foules qui l’acclament, et – il est nommé quatre fois – un petit âne. Son insignifiance et sa petitesse ont peut-être quelque chose à nous dire à l’entrée de cette grande semaine. Et si nous le prenions comme guide?
L'entrée de Jésus à Jérusalem. Pietro Lorenzetti, 1320. Détail | Wikipedia - Domaine publique

Evangile de dimanche: vers l’indicible du matin de Pâques...

Jeanne-Marie d'Ambly | Les derniers mots du récit de la Transfiguration que la liturgie nous donne à entendre ce dimanche orientent notre écoute vers le mystère de Pâques. Les disciples, redescendant de la montagne avec Jésus, se demandent “ce que voulait dire: ressusciter d’entre les morts“.
Transfiguration de Jésus. Icône, détail. | © Saints Joachim and Anna Orthodox Christian Church.

Evangile de dimanche: une nouvelle fraîche d’il y a deux mille ans…

Jeanne-Marie d'Ambly | Evangile, Bonne Nouvelle, des mots familiers, trop familiers peut-être. Que “bonne nouvelle” puisse évoquer une réalité rabâchée, ce serait le comble! Et s’il y avait de l’inouï à entendre?
« Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. » Marc 1, 17. | Peinture de Duccio. 13e-14e siècle

Evangile de dimanche: Appelez le bonheur sur Jérusalem!

Jérusalem! La Ville est au cœur de l’actualité, une fois de plus, ces dernières semaines, après que la déclaration d’un grand de ce monde ait braqué sur elle les feux de la rampe et réveillé ceux des tensions et convoitises.
La présentation de Jésus au Temple

Evangile de dimanche: faire de son esprit un Bethléem

Jeanne-Marie d'Ambly | Noël, temps des cadeaux. Parmi ceux-ci les livres d’art. Leur beauté parfois ouvre à la vérité de l’Evangile. Tel l’Annonciation, dont l’art de Fra Angelico fait une "irruption de l’extraordinaire dans l’ordinaire".
l’Annonciation, dont l’art de Fra Angelico fait une "irruption de l’extraordinaire dans l’ordinaire".

Jeanne-Marie d'Ambly

Jeanne-Marie d’Ambly est née en 1953. Lorsqu’elle commence ses études de sciences à la faculté de Caen, mai 68 n’est pas loin. Les liens tissés avec quelques amis soixante-huitards stimule chez elle le désir de rendre compte de sa foi. Elle le réalise en rejoignant la Maison de Prière de Troussures, fondée par le Père Henri Caffarel, Pendant vingt ans, elle y participe à l’animation de Semaines de Prière.

En 1997, elle rejoint la communauté des Sœurs de Saint Maurice.

Envoyée à Lyon faire une licence de théologie elle goûte la joie d’explorer de nouveaux chemins, en particulier dans la lecture de l’Ecriture. Partager cette joie et arpenter ces chemins avec d’autres lui tient à cœur. Ce désir l’a amenée à rejoindre l’équipe de l’ABC et à participer à la rubrique l’évangile de dimanche.

Sr Jeanne-Marie vit à Lausanne dans une communauté en charge d’un foyer d’étudiantes. Se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu pour y "apprendre à connaître le cœur de Dieu" (St Grégoire le Grand) et, "en déchiffrant le livre biblique, y déchiffrer nos vies" (Paul Beauchamp), une joie toujours renouvelée qu’elle souhaite partager.

Engagée au Centre Romand des Vocations, elle est aussi associée aux activités de PASAJ, la pastorale jeunesse du canton de Vaud, et participe à diverses animations à La Pelouse sur Bex.

Im Blog von Jeanne-Marie Ambly